Des chiens détecteurs de COVID-19 sont testés à l’aéroport international de Miami.

Le pouvoir du nez d’un chien pourrait être le dernier outil de détection du COVID-19 pour les voyageurs.

Une image contenant personne, étage, sol, intérieur

Description générée automatiquementL’aéroport international de Miami a entamé depuis deux semaines un programme pilote utilisant deux chiens pour dépister le virus COVID-19 chez les employés d’American Airline lors d’un contrôle de sécurité. Miami a établi un partenariat avec le Global Forensic and Justice Center de l’Université internationale de Floride et American Airlines pour dépister les employés. En cas de succès, l’opération pourrait être étendue à des zones plus fréquentées de l’aéroport.

« Les chiens pourraient être plus sensibles que certains de nos instruments et détecter le virus plus tôt », a déclaré Kenneth Furton, doyen de la Florida International University et spécialiste de la détection olfactive.

Cobra, un malinois belge, et One Betta, un berger hollandais, ont déjà effectué deux alertes possibles. L’un des employés n’a pas pu être testé et le second a eu un test PCR négatif, mais il s’était récemment remis du virus, selon M. Furton.

Les chiens ont un taux de détection de 96 à 99 % et ont appris rapidement, ce que Furton attribue à une formation antérieure qu’ils ont reçue pour détecter le flétrissement du laurier, un champignon qui peut tuer certains arbres.

« Si vous formez un tout nouveau chien, cela peut prendre deux ou trois mois », a déclaré Furton. « Il n’a fallu que deux ou trois jours à ces chiens et trois semaines pour qu’ils deviennent compétents ».

Les chiens sont capables de détecter une odeur de COVID-19 excrétée par l’haleine et la sueur d’une personne après que le virus ait provoqué des changements métaboliques chez elle, selon un communiqué de presse de l’aéroport.

Cobra et One Betta ont été précédemment déployés au centre d’opérations d’urgence du gouverneur de Floride Ron Desantis et recherchaient des surfaces contaminées par le virus. Ils ont également été utilisés au South Beach Food and Wine festival à la recherche de personnes potentiellement infectées par le COVID-19.

Selon M. Furton, le Centre de contrôle et de prévention des maladies est venu observer les chiens en action.

« Il est question que le programme soit étendu à d’autres aéroports, mais rien n’est encore prévu », a-t-il déclaré.

Article : https://yhoo.it/3zXPVZe
(Disponible en anglais seuelemnt)
Crédit photo : local10.com