PIJAC Canada implore le gouvernement de l’Ontario de permettre aux familles d’animaux de compagnie d’avoir accès aux services de santé de base.

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

PIJAC Canada implore le gouvernement de l’Ontario de permettre aux familles d’animaux de compagnie d’avoir accès aux services de santé de base.

Le 19 janvier 2021, Ottawa, ON: Alors que la province continue de se battre pour contenir le virus du COVID-19, les ontariens comprennent que les restrictions jouent un rôle critique afin de garder les citoyens en sécurité. Cependant, pendant la dernière mise en œuvre incrémentale de ces mesures, un fossé s’est creusé en ce qui concerne le maintien de la santé des animaux de compagnie par l’exclusion des services de toilettage liés à la santé des chiens, des chats et d’autres espèces.

“Le problème est qu’il semble que les entreprises de toilettage soient classées comme des commerces de détail ou des salons”, explique Christine Carrière, PDG de PIJAC Canada. “La législation tient compte des “autres entreprises qui fournissent des services aux animaux qui sont nécessaires à leur santé et à leur bien-être, notamment les fermes, les pensions pour animaux de compagnie, les écuries, les refuges pour animaux et les installations de recherche. (Article 22 de l’annexe 2 – Règl. de l’Ont. 779/20). Les services de toilettage doivent être classés dans la catégorie santé et bien-être, car ils fournissent un service qui a un rapport direct avec le bien-être physique de nos animaux. Tout comme les maréchaux-ferrants sont autorisés à s’occuper des chevaux, nos petits animaux méritent la même considération. ”

Les soins préventifs liés à la santé fournis par les toiletteurs se réfèrent à des problèmes qui, s’ils ne sont pas traités, entraînent une intervention vétérinaire, tels que la suppression en toute sécurité de poils sévèrement abîmés ou emmêlés, la coupe d’ongles incarnés qui entraînent des problèmes de démarche, des infections ou des blessures, ainsi que des problèmes de peau. Actuellement, la législation n’autorise que les cabinets vétérinaires à fournir des services de toilettage. Comme plus de la moitié de la province possède au moins un animal de compagnie, cela laisse des milliers d’animaux dans le besoin, car sans entretien spécifique pour la santé des chiens, des chats, des petits mammifères et même des oiseaux, des problèmes de santé peuvent survenir rapidement. Comme il a été conseillé aux vétérinaires de ne prendre que les cas urgents, ces derniers ne sont pas en mesure de répondre aux besoins de base des animaux qui seraient normalement pris en charge par des professionnels du toilettage. Cette situation met en danger la santé de l’animal sur le long terme, entraîne des factures de soins onéreuses, des délais de rétablissement plus longs, un grave retard dans la disponibilité des services pour les deux secteurs et, surtout, une détresse pour l’animal qui contrevient à la loi provinciale sur les services de protection des animaux.

PIJAC Canada demande une fois de plus au gouvernement d’ajouter les entreprises de toilettage à la liste des services considérés comme nécessaires au bien-être des animaux de compagnie de l’Ontario.

PIJAC Canada est un organisme national à but non lucratif qui se consacre à assurer le plus haut niveau de soins aux animaux de compagnie et à représenter équitablement toutes les facettes de l’industrie. Leur mission est d’offrir des conseils et des ressources aux entreprises de soins aux animaux de compagnie et de contribuer à l’amélioration du bien-être des animaux du Canada.

Media
Susan Dankert
Directrice des communications
susan.dankert@pijaccanada.com