Plaidoyer à travers le pays

Colombie-Britannique – Mise à jour sur les inondations

Nous sommes restés en contact avec nos membres en Colombie-Britannique pour nous tenir au courant de la situation des entreprises et des familles d’animaux de compagnie dans les zones touchées.  La livraison de denrées alimentaires est un problème, cependant, de nombreux groupes autour des zones inondées s’organisent pour la nourriture et les fournitures nécessaires, tandis que les pilotes locaux remplissent leurs avions personnels, et font le vol vers les villes dans le besoin.  Tout le monde se mobilise pour aider comme il le peut. À l’heure actuelle, l’équipe canadienne d’intervention pour les animaux en détresse n’a pas encore reçu l’autorisation de se rendre dans la région jusqu’à ce qu’un passage sûr soit possible, mais d’autres équipes locales et municipalités font ce qu’elles peuvent pour aider les personnes touchées. Nous sommes également en contact avec la BCSPCA pour offrir notre aide. De plus, le Canada et les États-Unis ont convenu d’utiliser les dispositions de transit d’urgence d’une politique conjointe. Cette politique est spécialement conçue pour favoriser le bien-être et le transport des animaux en situation d’urgence. Elle permet aux animaux réglementés, comme le bétail et les oiseaux, de traverser la frontière en cas d’urgence, comme les inondations, les feux de forêt, les conditions météorologiques extrêmes et les catastrophes et/ou lorsque les voies de transport habituelles sont endommagées sans qu’il y ait d’autres solutions possibles.

L’une des choses les plus difficiles à faire lorsqu’une catastrophe naturelle survient est d’attendre qu’il y ait des directives précises et claires sur la façon d’aider. Nous vous tiendrons informés de l’évolution de la situation. Merci à nos membres basés en Colombie-Britannique d’avoir fait tout ce qu’ils pouvaient pour aider jusqu’à présent et d’être prêts à répondre à l’appel.

 

Winnipeg – Mise à jour sur l’interdiction proposée de la vente d’animaux de compagnie spécialisés

Depuis l’été, le personnel de PIJAC Canada et les membres du comité LIVE ont discuté avec la ville de Winnipeg des changements proposés à leur règlement sur la possession responsable d’animaux de compagnie.  Le règlement comprenait des changements qui réduiraient considérablement les types d’animaux autorisés dans la ville et empêcheraient de nombreuses familles d’avoir un animal de compagnie.  Après des mois de campagne avec les détaillants d’animaux de compagnie de Winnipeg et les familles d’animaux de compagnie locales pour promouvoir l’importance des animaux spécialisés auprès des fonctionnaires de la ville, nous sommes heureux de travailler avec la ville et d’autres groupes au cours de la nouvelle année pour poursuivre la discussion sur la santé et les soins de ces animaux, et du rôle important qu’ils jouent dans les familles.

 

Toronto – Examen de la possession de lapins et de cochons d’Inde

La ville de Toronto a entrepris une révision du règlement sur les animaux de compagnie (disponible en anglais seulement) afin d’améliorer la coexistence des humains et des animaux sauvages, de réduire les comportements nuisibles et d’améliorer le bien-être des animaux. L’objectif de la révision est de moderniser diverses règles telles que l’alimentation des animaux sauvages, les licences pour animaux de compagnie, la propriété de lapins, de cochons d’Inde et de pigeons, et d’explorer une liste positive d’animaux pouvant être gardés comme animaux de compagnie. Nous allons communiquer avec les membres cette semaine et engager la ville dans cette discussion, en particulier sur la propriété des lapins et des cochons d’Inde, et sur l’efficacité d’une liste d’interdiction par rapport à la liste autorisée proposée.  Le nouveau comité LIVE de PIJAC Canada guidera ces efforts.  Révision du règlement sur les animaux – Ville de Toronto. (Disponible en anglais seulement). Délais : Date de clôture de la rétroaction et du sondage : 17 décembre à 23 h 59. Présentation du rapport au comité de développement économique et communautaire au printemps 2022.