Le bien-être et la sécurité des animaux est une préoccupation qui nous tient à coeur!

SIGNEZ LA PÉTITION  MAINTENANT pour dire que le bien-être et la sécurité des animaux est une préoccupation qui vous tient à coeur! La vente d’animaux de compagnie devrait uniquement être fait par ceux qui détiennent un permis en règle ou un commerce ayant un permis du Ministère de l’Agriculture des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) lesquels seront régulièrement inspectés pour assurer que les animaux sont en bonne santé et en sécurité. La vente d’animaux de compagnie sur internet va à l’encontre du bien-être et de la sécurité des animaux et elle doit cesser immédiatement.

Un regroupement d’une cinquantaine de personnes représentant plus de 25 commerces au Québec mené par Le Conseil consultatif mixte de l’industrie des animaux de compagnie (PIJAC Canada) et Me Yves Pepin se porte à la défense du bien-être des animaux de compagnie. Depuis les dernières années, des villes du Canada prônent l’interdiction de vente d’animaux domestiques dans les animaleries qui ne proviennent pas d’un refuge animalier et/ou d’un vétérinaire. Le 20 août 2018, la ville de Montréal a voté en faveur du nouveau règlement qui sera en vigueur dès le mois de juillet 2019.

Tous les participants ont accepté de s’unir et d’aller de l’avant pour entreprendre des démarches judiciaires afin de faire valoir leurs droits, ceux des québécois. Selon eux, il est essentiel de pouvoir choisir un établissement détenant un permis pour se procurer un animal en santé et en même temps pour défendre le bien-être des animaux.  Me Pepin soutient que la Loi sur la Sécurité et le Bien-Être de l’animal B-3.1 est claire. Les municipalités n’ont pas le pouvoir de règlementer comme elles le font. L’article 4 de cette loi dicte clairement qu’un règlement d’une municipalité qui va l’encontre de cette loi est inopérante. Il ajoute que dans d’autres cas similaires, les commerces ont eu des droits acquis selon la jurisprudence et ne s’appliquerait donc pas aux commerces vendant déjà des animaux. Me Pepin a également déposé au nom des propriétaires d’animaleries une plainte auprès du bureau de la concurrence du Canada pour concurrence déloyale.

PIJAC Canada est fier d’appuyer ses membres et de leur offrir une ‘’Trousse à Outils’’ qui explique les étapes à suivre ainsi que des exemples pour s’adresser aux élus municipaux. PIJAC Canada a aussi développé une formation axée sur les Meilleures Pratiques de Gestion en partenariat avec les experts de l’industrie des animaux de compagnie. Celle-ci est offerte gratuitement en ligne à ses membres afin de les aider non seulement à mettre en application des consignes claires pour le bien-être de leurs animaux mais aussi pour les aider à obtenir une reconnaissance auprès des consommateurs, des élus et des inspecteurs du MAPAQ.

Ceux qui aimeraient se joindre au regroupement collectif afin de protéger le bien-être animal et maintenir le droit de choisir la provenance de son animal de compagnie peuvent communiquer avec PIJAC Canada : communications@pijaccanada.com